SAISON ARTISTIQUE

favorite_border
Les soirées Girls Don’t Cry Party mettent en lumière des artistes femmes, transgenres et non-binaires et proposent une programmation électronique pointue, dans des lieux atypiques. La programmation choisie entend redonner aux musiques électroniques leur dimension politique, leur pouvoir de lutte et de transgression.

À VENIR

favorite_border

_____PROGRAMMATION_____

》SAMEDI
Chorale : Choeur de chômeuses
Atelier collage : Lou aka Frankie
Live : Taranta Lanera
Drag show : Eliott, Robin, Belladonna, Mika Rambar & Livio Bellugio
DJ set : Camélia + Melocoton + Jan Loup + Mika Rambar

&nbsp

》CAMELIA
Toulousaine depuis 2016, Camélia y a fait ses premiers pas derrière les platines. Après quelques années à mixer de la techno indus en teuf ou avec son asso étudiante, son répertoire évolue et oscille désormais entre reggeaton, club, rap, rave, dembow, se dirigeant parfois vers le gabber ou la hardcore. Elle est très impliquée dans la scène électronique alternative, notamment aux côtés des radios Egregore et Piñata où ses mixs sont diffusés, des Siestes Électroniques ou de Girls Don’t Cry.

&nbsp

》MELOCOTON
melocoton est une ourse mal léchée au coeur brave en quête vers le royaume des mxufs dans les terres des musiques électronique. Centriste uniquement dans le club, elle se dit tantôt break extrémiste, tantôt polyrythmique radicale. On peut l’apercevoir au côté des sirènes de la GRRL sess, un groupe d’entraide et d’apprentissage autour de la musique et du djing, ou l’entendre tester des trucs sur la résidence Girls Don’t Cry radio sur les ondes d’Egregore. Elle hiberne quatre jours par semaine et puise son énergie des utopies post-modernes comme le chtulucène. Son cri d’appel est reconnaissable par ses sonorités basses, dub, breakées, acides et cosmiques..

&nbsp

》JAN LOUP
Basée à Toulouse, Jan Loup est DJ, productrice et artiste visuelle. Elle fait partie de plusieurs collectifs, notamment Toulouse Gouffre Club, label électronique toulousain, Aïra, collectif concentré sur la musique ambient et son partage, ainsi que Chineurs de Toulouse, organisateur·ices de fêtes décomplexées à échelle locale. De façon plus personnelle, elle conçoit aussi des prods hybridées entre breakbeat, idm, jungle, dnb, uk bass, trance et techno.

&nbsp

》CHOEUR DE CHOMEUSES
Chœur de Chômeurses est une enquête, une promesse, une reconstruction, une refondation de la dialectique chômage/travail à partir d’expériences personnelles, de partage de savoirs et d’une création collective, projet participatif imaginé comme mi-chorale, mi-manif, résolument expérimentale.L’écriture inclusive stylisée du titre marque la position spécifique des femmes dans le rapport au travail comme point de départ de notre réflexion.Femmes, artistes, curatrices, nous explorons par nos pratiques des formes de travail singulières dans lesquels production et rémunération ne marchent pas toujours de pair. De cette position hybride, entre travail, bénévolat, activité non reconnue économiquement, entre tâches domestiques et tâches publiques, nous avons formé le projet d’observer sur quels paradigmes se joue la résistance aux deux extrémités du spectre chômage-travail.

_____GIRLS DON’T CRY_____

Girls Don’t Cry est le média lancé par La Petite pour montrer que les filles ne pleurent pas. Elle peignent, elles dansent, elles jouent, elles chantent, elles mixent, elles dessinent, elles filment, elles écrivent, elles sculptent, elles créent.
Girls Don’t Cry Party est une FÊTE !

 

_____LE BOIS DE LA LOGETTE_____

Le Bois de La Logette est un lieu et une association éponyme.

Petit bois de chênes orné d’une bétaillère-bar prénommée Monica, il accueille les brebis de la ferme de La Loge en hiver, et s’ouvre en été pour des soirées (concerts, spectacles, projections de films…), des résidences d’artistes, des festivals.

 

_____INFOS PRATIQUES_____

》Samedi 24
》18h-04h le samedi
》Le lieu-dit La Logette se trouve à 2 km à l’Est de Concots, Lot, Occitanie, France
》Possibilité de camper dans le bois
》10€ Tarif adhérent·e – 12€ Tarif normal
》BAR & FOODING sur place à petits prix
》Pass sanitaire obligatoire
》BILLETTERIE : https://lapetite.festik.net/gdcp10-logette

 

_____PARTENAIRES_____

avec le soutien de : Ville de Toulouse, Conseil Départemental de la Haute Garonne, Région Occitanie, DRDFE, DRAC Occitanie, FDVA, Service Civique.

 

© Création graphique : Qanine

MANIFESTE

favorite_border
Les soirées Girls Don’t Cry Party proposent une expérience immersive et militante transdisciplinaire. A travers ces fêtes féministes intersectionnelles, nous interrogeons les normes sociales et les rapports de domination.
A la fois pop et alternatives, elles explorent les formes artistiques émergentes. Nous conservons les musiques électroniques au cœur de notre projet tout en laissant place à des esthétiques plurielles. Nous nous attachons à réinventer une culture club expérimentale et inclusive, à renverser les inégalités de genre sur la scène et sur le dancefloor.
Véritable invitation à l’émancipation et à l’empowerment, les soirées sont conçues comme un espace safe et bienveillant qui garantit la liberté de chacune et de chacun de s’affirmer dans ses identités multiples. Il s’agit pour nous de redonner aux musiques leur pouvoir historique de lutte et de transgression.
Nous voulons produire des lieux de rencontres, permettre la transmission de savoirs et le partage d’expériences, encourager la créativité, éveiller la curiosité et mettre en avant des pratiques artistiques audacieuses. Expositions, ateliers, projections, concerts, installations… le public est invité à se laisser surprendre par ce format hybride et mouvant.
Depuis bientôt 15 ans, La Petite valorise la création artistique et promeut l’égalité entre les femmes et les hommes sur le territoire toulousain. Les soirées Girls Don’t Cry Party s’inscrivent dans notre projet culturel et social unique.

SOUVENIRS

favorite_border
Menu